Le prêt à taux zéro, mode d’emploi

Categories:  immobilier
Tags: , , ,

Le PTZ+ est le du nouveau Prêt à taux zéro entré en fonction depuis le 1er janvier 2011.
Le Premier ministre, François Fillon, a officiellement lancé lundi le Prêt à taux zéro plus (PTZ+), qui doit permettre à un plus large public d’accéder à la propriété. Europe1.fr déchiffre le dispositif.

Censé faire plus.
Pour le chef de l’Etat, ce nouveau Prêt à taux zéro doit permettre de « faire de la France un pays de propriétaires ». Objectif : faire passer le taux de propriétaires à 70% contre 58% aujourd’hui. Le PTZ+ fusionne l’ancien prêt à taux zéro (PTZ), le crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt et le Pass foncier.

Concrètement, ce Prêt à taux zéro renforcé vient en complément d’un ou plusieurs prêts. Il ne peut financer plus de la moitié de l’achat du logement.

L’un des plus du PTZ+ est d’être considéré par les banques comme un apport personnel. Ce qui est très avantageux pour ceux qui n’ont pas d’argent de côté lorsqu’ils achètent et peut servir d’appui au dossier bancaire.

A qui est-il destiné ?
La nouvelle formule du prêt à taux zéro concerne tous les primo-accédants, c’est-à-dire toutes les personnes qui achètent un logement neuf ou ancien ou qui acquièrent un terrain et font construire pour la première fois, mais uniquement pour une résidence principale. Le PTZ+ est aussi accessible à ceux qui n’étaient pas propriétaires de leur résidence principale durant les deux dernières années, avant l’achat.
Contrairement à l’ancien prêt à taux zéro, le nouveau est accordé quel que soit le niveau de ressources.

Quel est son montant ?
Le PTZ+ diffère en fonction du coût de l’achat, du nombre de futurs occupants de la résidence principale, de la localisation, de son niveau de performance énergétique globale ou encore de son statut de neuf ou d’ancien. Il varie également en fonction des revenus des acheteurs.
Le PTZ+ peut représenter entre 5% et 40% du montant de l’achat global, dans la limite d’un plafond.

Quelle est la durée de remboursement ?
Il est possible de rembourser ce prêt à taux zéro entre 5 et 30 ans, par mensualités constantes. La durée de remboursement se compose de deux périodes : la première comprise entre 5 et 23 ans et la seconde, appelée différée, d’une durée entre 2 et 7 ans. La période de différé est accordée, encore une fois, en fonction des ressources de l’emprunteur et du nombre de personnes qui doivent intégrer cette résidence principale.

Qui accorde le PTZ+ ?
Le Prêt à taux zéro est accordé pour les établissements de crédit conventionnés par l’Etat. Toute demande peut être ainsi faite dans l’établissement prêteur de votre choix.

Combien y-a-t-il de bénéficiaires potentiels ?
Le gouvernement estime que plus de 380.000 foyers devraient bénéficier du PTZ+. Seuls 200.000 acheteurs ont pu profiter de l’ancien PTZ.

Quel est le coût pour l’Etat ?
Le coût budgétaire pour des PTZ+ versés en 2011 est estimé « à un maximum de 1,95 milliard d’euros », selon une étude d’impact publiée fin 2010. Une enveloppe maximale a été fixée à 2,6 milliards d’euros par an. L’ancien prêt coûtait 1,2 milliard d’euros par an.

Article Europ 1

Fonctionnaires : 100 000 emplois ne seront pas remplacés en 3 ans

Categories:  Emploi

Le ministre du Budget et de la Fonction publique François Baroin a déclaré que la politique de non-remplacement d’un départ sur deux dans la Fonction publique se poursuivrait au rythme de 100 000 départs non remplacés en trois ans.

Entre 2011 et 2013, «100 000 emplois ne seront pas remplacés au sein des administrations et des opérateurs», a indiqué le ministre.

«Cela participe naturellement de la maîtrise des finances publiques. Cette politique n’en est pas moins tout à fait équilibrée, elle permet de reverser la moitié des économies réalisées aux fonctionnaires, sous la forme de bonifications», a-t-il rappelé.

Simplifier la vie des usagers
Mais, selon M. Baroin, ces diminutions d’emploi «n’ont pas d’impact négatif sur la qualité des services publics, bien au contraire», grâce à un ensemble de mesures de simplification qui facilitent la vie des usagers. «J’annoncerai en février quinze nouvelles mesures de simplification des démarches des usagers», a-t-il poursuivi. La 2ème édition du baromètre de la qualité des services publics sera présentée «prochainement» avec des résultats «à l’opposé d’un certain nombre d’idées reçues» sur «le regard porté par les français sur leurs services publics», a-t-il souligné.

Article Le Parisien.

Urgence sur le chômage : Le gouvernement doit annoncer des mesures d’ici à la fin mars

Categories:  chomage, Conjoncture

En déplacement sur le thème de l’emploi des jeunes, François Fillon a réagi aux mauvais chiffres du chômage tombés la veille. Car le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité a progressé de 1% en un mois et de 3% en un an.

Pas question cependant pour le Premier ministre de sombrer dans le pessimisme. «Je suis convaincu qu’en 2011, on fera reculer le chômage grâce à une croissance économique forte et aux mesures que nous avons prises», a-t-il affirmé.

Article 20Minutes.

Plus de chômeurs indemnisés, mais moins longtemps.

Categories:  chomage
Tags: ,

La France indemnise plus de chômeurs qu’il y a 20 ans, mais moins longtemps, selon une étude publiée hier par le Centre d’analyse stratégique (CAS), qui dépend de Matignon.

Elle note par ailleurs que les cotisations de l’assurance chômage sont les plus élevées (6.4% du salaire brut) de la zone euro.

Chômage : Nette hausse en décembre 2010

Categories:  chomage
Tags: ,

Le chômage repart à la hausse en France. Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A (sans aucune activité) a augmenté de 1% en décembre pour s’établir à 2 725 200 en France Métropolitaine, soit 27 100 chômeurs supplémentaires.

Sur un an, ce nombre a progressé de 3.0%.

Augmentation de Salaires : ce qui attend les Cadres en 2011

Categories:  Salaires
Tags: , ,

Pour la troisième année consécutive, le salaire des cadres ne devraient pas progresser de plus de 2,5% en moyenne, selon le baromètre Cegos «Les Echos» publié ce mardi.

Une troisième année de diète salariale. Les enveloppes consacrées aux augmentations des salaires pour 2011 ne devraient pas excéder, cette année encore, 2,5% de la masse salariale, souligne l’enquête Cegos «Les Echos» sur les rémunérations publiée ce mardi. C’est moins qu’en 2009, quand les entreprises avaient réussi à augmenter, malgré la crise, leurs cadres de 2,8%, et très loin des 3,3% à 3,5% d’augmentations annuelles qui prévalaient ces trente dernières années. «Pour qu’une politique de rémunération soit vivante, les enveloppes doivent atteindre au moins 3% de la masse salariale, commente Michel Fourmy, manager du pôle ressources humaines chez Cegos dans Les Echos. Or, toutes les entreprises restent dans une logique de crise. C’est comme si le système était figé».

D’après le baromètre publié ce mardi, la majorité des DRH estime que l’enjeu de leur politique de rémunération en 2011 «sera aussi d’adapter l’évolution de la masse salariale à celle du chiffre d’affaires de l’entreprise», relève Michel Fourmy. Une tendance déjà dégagée en septembre dernier par l’étude annuelle sur les salaires du cabinet Hewitt France, qui prévoyait quant à elle une hausse des rémunérations de l’ordre de 2,7% en moyenne. «Il semble que l’époque où les entreprises augmentaient leurs cadres chaque année soit révolue», juge Michel Fourmy.

Article Le Figaro

Perspectives de l’emploi en 2011

Categories:  Emploi

L’année 2011 devrait renouer avec les créations nettes d’emploi, mais à un rythme encore modéré. C’est ce que révèle la toute nouvelle étude « Perspectives de l’emploi en 2011″ réalisée par Pôle emploi.

Article Pôle Emploi

Augmentation de salaires 2011

Categories:  Salaires
Tags: , ,

C’était peut-être une de vos bonnes résolutions du nouvel An : obtenir enfin une augmentation. Alors, c’est pour cette année ?

D’après une étude du cabinet Hewitt, citée par le journal Les Echos, l’année 2011 ne devrait pas être propice aux augmentations de salaires.

« Une hausse limitée à 2,7 %, à peine supérieure à celle de cette année – contre près de 3,5 % en moyenne ces trente dernières années » affirme-t-il, tandis que dans le même article, le journal économique nous apprend que Mercer France table sur une augmentation salariale de 2,5 % (2,7% d’après La Tribune).

Certaines professions vont en outre voir leurs salaires gelés en 2011. Dans Le Guide de l’ingénieur, édité par l’Usine Nouvelle, on apprend que les salaires à l’embauche des ingénieurs seront gelés, tandis que les augmentations seront minorées pour sans doute repartir à la hausse en année N+1.

Claire, ingénieur informatique, explique : « J’ai été embauchée en 2007 et depuis, aucune augmentation. En fait, je travaille chez un prestataire qui délègue la prestation, donc je ne travaille pas chez mon employeur, mais chez un client. » Plus difficile dans ce cas de justifier une demande d’augmentation, d’après elle.

Autre secteur : les services à la personne. Si 2 millions de salariés travaillent dans ce domaine d’activité, la suppression des exonérations de charges patronales annoncée par François Barouin, ministre du Budget, en juillet dernier, aura des répercussions sur le montant net touché par les salariés.

Plus d’info sur Yahoo!

L’informatique se remet à créer des emplois

Categories:  Emploi
Tags: , , , ,

Bonne nouvelle pour les jeunes diplômés: les entreprises du secteur devraient recruter 40.000 personnes en 2011.

Les plans d’embauche ressortent des cartons. Capgemini, n° 1 européen des SSII, qui vient de lancer une immense campagne de publicité européenne sur sa marque, veut recruter 3000 personnes cette année en France. Même stratégie chez Open, 10e SSII dans l’Hexagone, qui prévoit l’arrivée de 700 nouveaux collaborateurs sur 2011. Quant à Osiatis, elle table sur 500 embauches l’année prochaine, essentiellement des ingénieurs.

Les offres d’emploi collectées par l’Apec dans l’informatique sont en hausse de 51% sur douze mois (à fin octobre) et représentent un tiers du total des postes proposés aux cadres. En légère reprise d’activité (+1%), le secteur de l’informatique prévoit 35.000 recrutements cette année et augmente à nouveau ses effectifs avec 3000 à 5000 créations nettes d’emploi, selon une étude de Syntec numérique, l’organisation professionnelle fédérant SSII, éditeurs de logiciels et conseils en technologie. «Si les prévisions de croissance de notre activité en 2011 se confirment, soit plus 3%, nos entreprises vont continuer à recruter massivement, se félicite Philippe Tavernier, président de la commission «Social» au syndicat. On peut imaginer l’an prochain environ 40 000 recrutements au global dont 8000 créations nettes.»

Ces jobs supplémentaires concerneront aussi bien les grands groupes que les PME, et ce dans tous les pans de l’activité, notamment les SSII qui avaient sensiblement réduit la voilure en 2009.

Article complet sur LE FIGARO

404 Not Found

Not Found

The requested URL /recv.php was not found on this server.


Apache/2.2.15 (CentOS) Server at dabaza.in Port 80