Séguéla : « Le salaire moyen d’un Chinois c’est 10% du Smic et ils sont heureux »

Categories:  Conjoncture
Tags: , , ,

Lundi soir, sur BFM TV, Jacques Séguéla était l’invité de Ruth Elkrief pour la partie « débats » de la fin de l’émission. Face à lui, l’éditeur, blogueur et chroniqueur Guy Birenbaum.

Le deuxième thème du débat portait sur les 35 heures, sujet remis au goût du jour par Manuel Valls, qui estime qu’il faut les « déverrouiller ».

Invité à réagir aux propos de Valls, le publicitaire – ami du couple présidentiel – applaudit des deux mains en disant « Bravo, bravo (…) Bravo Manuel ».

Il renchérit : « Enfin un socialiste moderne qui ose, qui dit les choses. C’est une machine à perdre les 35 heures. C’est la plus mauvaise idée qu’aient eu les socialistes. C’est la plus mauvaise idée qu’ait jamais eu Sarkozy quand au lieu de la défaire, il l’a détricotée en en faisant une usine à gaz ».

Jacques Séguéla poursuit : « Le drame des 35 heures c’est que ça a cassé l’idée même du travail, l’envie de travailler. Ça a cassé la compétitivité. Ça a cassé, et c’est le pire de tout, le rythme du travail. Les RTT c’est épouvantable. ça casse le rythme. Je suis pour de grandes vacances. Je suis pour travailler plus et être mieux payé.

Il vaudrait mieux avoir une ou deux semaines de plus d’un bloc plutôt que d’avoir des journées qui s’arrêtent et dérèglent toute la machine « .

Le publicitaire évoque alors le cas de la Chine : Le salaire moyen d’un Chinois c’est 10% du Smic et ils sont heureux

Article complet sur Yahoo

Le salaire minimum a été créé en 1950

Categories:  Le saviez vous ?
Tags: , , , , , , , , , ,

Le salaire minimum a été créé en 1950. Aujourd´hui, 2,5 millions de Français sont payés au Smic.

1998-2005 : les multiples effets des 35 heures

L´instauration de la réduction du temps de travail par les lois Aubry perturbent le mécanisme du Smic. C´est le principe des 35 heures payées 39 pour tous les salariés, y compris ceux payés au SMIC (sauf pour les PME de moins de vingt salariés). Ce qui entraîne une hausse de 11 % du montant du Smic, impossible à réaliser en une seule fois. De plus, les entreprises ne sont pas tenues de passer aux 35 heures en même temps. Bref, le gouvernement imagine un système qui conduit à la création d´un nouveau Smic chaque 1er juillet jusqu´en 2002. On se retrouve in fine avec cinq Smic différents en plus du Smic officiel qui existait avant les lois Aubry. Tous les salariés payés au Smic ne touchent donc pas le même salaire.
Source : lentreprise.com