simulation et explication de feuille de salaire - Fiche de paie : comprenez les calculs de votre bulletin de paie, simulation fiche de paie.

Fiche de paie : Simulation et Explications

LeJusteSalaire.Com a décortiqué spécialement pour vous, votre fiche de paie mensuel.
Taux des cotisations sociales sur salaire, en vigueur au 1er janvier 2015 (cadres et non-cadres).

Le plus souvent, nous nous contentons de lire la dernière ligne (la plus intéressante finalement !!) de notre bulletin de paie, correspondant au montant qui est viré sur notre compte bancaire.
Le tableau ci dessous affiche les différentes lignes présentes dans votre fiche de paie et vous permettra de comprendre le mode de calcul des différentes charges qui sont prélevées sur le bulletin de salaire.

Bref, d'une façon concrète et simple, vous trouverez ici la définition des différentes lignes qui apparaissent sur votre fiche de paie.


Feuille de salaire : Apprenez à la lire


Pour se rapprocher au maximum de Votre fiche de paie, commencer par saisir votre salaire brut mensuel   
et précisez si vous êtes cadres ou pas (cela ayant un impact dans le calcul des charges qui apparaissent sur le bulletin de salaire)
Cadre ?    Oui    Non






Taux en vigueur pour les salaires versés à partir du 1 er janvier 2015
Source : Journal officiel de la République française


Simulation de votre Fiche de Paie - Évaluation : 3.1/5 (561 votes)

Explication détaillée de la fiche de paie


Charges Patronales Charges Salariales Plafond de calcul (par mois)

  (?) Contribution sociale généralisée (CSG)

... - 7,5 % 98,25 % de la Rémunération totale

  (?) Contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS)

... - 0,5 % 98,25 % de la Rémunération totale

  Sécurité sociale

Assurances maladie, maternité, invalidité et décès (régime de droit commun)

13,1 % 0,75 % Rémunération totale
Assurances maladie, maternité, invalidité et décès (départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle)

13,1 % 1,50 % -
Assurance vieillesse (Rémunération totale - depuis le 01/07/2004)

1,80 % 0,30 % Rémunération totale
(?) Assurance vieillesse (salaire plafonné)

8,50 % 6,85 % 3170 €
Allocations familiales

5,25 % - Rémunération totale
Accidents du travail

Variable - Rémunération totale
Versements de transport

Variable - Rémunération totale

  Assurance chômage

(?) Cotisation ASSEDIC

4,0 % 2,4 % 12680 €
(?) Cotisation AGS

0,3 % à compter de 2015 - 12680 €

  Retraite complémentaire
(taux minimum, tenant compte du pourcentage d'appel de 125 %)

Salariés Non Cadres
      - Tranche 1

4,65 % 3,10 % 3170 €
      - Tranche 2

12,15 % 8,10 % entre 3170 € et 9510 €
Salariés Cadres
      - Tranche A

4,65 % 3,10 % 3170 €
      - Tranche B

12,75 % 7,80 % entre 3170 € et 12680 €
      - Tranche C

12,75 % 7,80 % entre 12680 € et 25360 €
(?) - CET

0,22 % 0,13 % 25360 €
       (?) - Cotisation APEC

0,036 % 0,024 % entre 3170 € et 12680 €
      (?) - Forfait annuel APEC

12,35 % 8,23 % -

  (?) AGFF

Salariés Non Cadres
      - Tranche 1

1,2 % 0,8 % 3170 €
      - Tranche 2

1,3 % 0,9 % entre 3170 € et 9510 €
Salariés Cadres
      - Tranche A

1,2 % 0,8 % 3170 €
      - Tranche B

1,3 % 0,9 % entre 3170 € et 12680 €



  Participation à la formation

Entreprises de moins de 10 salariés

0,55 % - Rémunération totale
Entreprises de 10 à moins de 20 salariés

1,05 % - Rémunération totale
Entreprises d'au moins 20 salariés

1,6 % - Rémunération totale

  Taxe de prévoyance

...

8 % - Contribution patronale de prévoyance

  Construction logement

Entreprises d'au moins 20 salariés

0,45 % - Rémunération totale
(?) FNAL (toutes entreprises)

0,1 % - 3170 €
FNAL (entreprises d'au moins 20 salariés)

0,4 % - Rémunération totale



































Pour en savoir plus, voici quelques définitions complémentaires :


L'URSSAF : l'Union de Recouvrement pour la Sécurité Sociale et les Allocations Familiales.
Cet organisme collecte les cotisations et les contributions sociales (CSG, CRDS...) qui permettent de financer la prise en charge ou le remboursement de soins médicaux, d'indemnités en cas d'arrêt maladie, de congé maternité ou d'accident du travail, ainsi que le paiement des retraites de base et des allocations familiales des bénéficiaires du régime général de la sécurité sociale.


ARRCO : Association pour le Régime de Retraite Complémentaire des Salariés.
C'est le régime de retraite complémentaire obligatoire pour tous les salariés (cadres et non cadres).
Elle fédère 38 institutions de retraite: ABELIO, AGIRA-Retraite des salariés, ANEP, AREGE Retraite des salariés, BTP-RETRAITE, CAMARCA, CANAREP, CARCEPT, CARPILIG/R, CGIS, CGRR, CIPS, CIRSIC, CPM, CRE, CREPA-Rép, CRIS, CRR, CRR-BTP, IGIRS, IGRC, IPRIS, IPSIE, IRCEM-Retraite, IRCOM, IREC, IREPS, IRNEO, IRPC, IRPELEC, IRPESA, IRPS, IRREP, IRSACM, IRSEA, ISICA-Retraite, RESURCA, UGRR - Union générale de retraite par répartition, URS


AGIRC : Association générale des institutions de retraite des cadres.
L'AGIRC regroupe les caisses de retraite des cadres de l'industrie et du commerce. L'adhésion à l'AGIRC est obligatoire pour tous les cadres du secteur privé.


AGFF : Association pour la Gestion du Fonds de Financement de l'AGIRC et de l'ARRCO.
L'AGFF assure le financement des retraites complémentaires. Elle collecte les cotisations sociales dues par les salariés cotisant auprès de ces institutions, quel que soit leur âge (même pour les plus de 65 ans).