Le logo ci-dessus est la propriété exclusive de ONERA.

ONERA

AVIS ONERA

3 Avis - 5 Commentaires
Les salariés ou ex-salariés de ONERA ont noté et commenté leur employeur.


2 étoiles sur 5 pour la société

Notation:5 / 10

"Recherche et développement. Sujet intéressant. Evolution relativement faible. Emploi décontracté et peu stressant."

Voir tous les Commentaires et Notations

Grille de Salaires ONERA

(10 Salaires > 8 postes)


Région

Fonction

Poste

Salaire

Ile-de-France R&D - Nouveaux produits Ingénieur de Recherche 49 985 €
Midi-Pyrenées Recherche, études techniques Ingénieur Calcul 44 987 €
Voir tous les Salaires

Compte rendu d'embauche chez ONERA

(1 entretiens)


Découvrez les questions posées aux entretiens d'embauche chez ONERA.
Actuellement, 1 compte(s) rendu(s) d'entretien rédigé(s)
Exemple :
- Candidature à un poste de Coordinateur
Voir toutes les questions posées aux entretiens d'embauche

Stagiaire ONERA

(4 Salaires > 4 Postes)


Région

Fonction

Poste

Salaire

Midi-Pyrenées Mathématiques/Statistiques Ingénieur Modélisation 600 €
Ile-de-France Aéronautique Ingénieur d\'Etude 839 €
Voir tous les Salaires de stagiaires

Presentation ONERA


The French Aerospace Lab

Premier acteur français de la R&T Aéronautique, spatiale et de défense, l’Office national d'études et recherches aérospatiales compte 2 000 salariés, dont 1 500 chercheurs, ingénieurs et techniciens, répartis sur huit sites en France.

L'Onera a été créé en 1946 autour de six missions clés :

- Orienter et conduire les recherches dans le domaine aérospatial
- Valoriser ces recherches pour l'industrie nationale et européenne
- Réaliser et mettre en oeuvre les moyens d'expérimentation associés
- Fournir à l'industrie des prestations et des expertises de haut niveau
- Conduire des actions d'expertise au bénéfice de l'Etat
- Former des chercheurs et des ingénieurs

Le rayonnement international de l'Onera n'a cessé de croître et 25% de ses activités sont conduits en coopération. Enfin le taux de contrats européens par chercheur est deux fois plus élevé que la moyenne des organismes français de recherche.

Pour en savoir plus sur ONERA